The United Nations Collaborative Programme
on Reducing Emissions from Deforestation
and Forest Degradation in Developing Countries
 
 
 
 
English - Español
Le Conseil d’orientation ONU-REDD approuve une allocation de fonds de 47,6 millions de $US à l’appui des
actions REDD+ nationales
La République du Congo signe son Programme national ONU-REDD et le Luxembourg fait une annonce d’une nouvelle contribution de 2 million d’euros.

(BRAZZAVILLE, RÉPUBLIQUE DU CONGO)—C’est à l’occasion de la neuvième réunion du Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD, qui s’est tenue les 26 et 27 octobre 2012 à Brazzaville, en République du Congo, que le Conseil a entériné le plan de travail de deux ans ainsi que le budget révisé de 47,6 millions de $US octroyés à l’appui – propre aux pays et au niveau mondial - des actions REDD+ nationales pour les besoins des années 2013 et 2014. Grâce à l’Appui aux plans d’action REDD+ nationaux – Cadre du Programme global 2011-2015, ces fonds fourniront aux 46 pays partenaires participant au Programme un appui ciblé, ainsi que des outils et des canevas conjoints leur permettant de gérer les différentes facettes de la préparation à la REDD+. Dans cette démarche, s’inscrivent le renforcement des capacités dans les domaines tels que les systèmes de surveillance des forêts, la gouvernance, l’engagement des parties prenantes, et la valorisation des avantages multiples qu’offrent les forêts et le potentiel que détient la REDD+ du point de vue écologique. 

Son Excellence Monsieur Henri Djombo, le Ministre de l’Économie forestière  et du développement durable, signe le Programme ONU-REDD National de la République du Congo.

Le Conseil s’est félicité de la toute première contribution annoncée d’un montant de 2 million d’euros de la part du Grand-Duché de Luxembourg. À noter que le Luxembourg est le sixième donateur à soutenir le Programme ONU-REDD, aux côtés désormais du Danemark, de la Commission européenne, du Japon, de la Norvège et de l’Espagne. Grâce à cette annonce de fonds du Luxembourg, les engagements de fonds des donateurs et les contributions au Programme ONU-REDD atteignent à l’heure actuelle un montant global de 156 millions de $US environ.

Le Conseil a rendu hommage à son hôte, la République du Congo, pour avoir officiellement signé son Programme ONU-REDD national quelques minutes avant que n’ait eu lieu la neuvième réunion du Conseil d’orientation. À l’issue de la cérémonie de signature, le Ministre de l’Économie forestière et du développement durable du Congo, Son Excellence Monsieur Henri Djombo, et le représentant de la FAO pour la République du Congo, M. Dieudonné Koguiyagda, ont reçu plus de 100 participants venus de 29 pays à la neuvième réunion du Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD.

« C’est grâce à l’appui de l’ONU-REDD – en parfaite coordination avec le soutien du Fonds de partenariat pour le carbone forestier(FCPF) – que la Coordination nationale du Congo en faveur de la REDD+ sera à même de préparer le pays à la REDD+ d’ici à 2015 » a déclaré le Ministre Djombo.

Pendant les deux jours que s’est déroulée la réunion, la République démocratique du Congo, l’Indonésie et le Viet Nam - trois des premiers pays partenaires du Programme ONU-REDD dont les Programmes nationaux ONU-REDD sont toujours actuellement en cours – ont présenté des informations actualisées encourageantes au Conseil d’orientation. Le Conseil a également pris la décision d’appuyer la mise en œuvre d’activités ciblées dans le cadre du Programme ONU-REDD national de Bolivie, en tenant compte des priorités du gouvernement et conformément aux lignes directrices du Programme ONU-REDD. Depuis 2010, le Programme ONU-REDD national de la Bolivie s’enlise en raison des priorités accordées aux changements climatiques du pays.

Plus de 100 participants venus de 29 pays ont participé à la neuvième réunion du Conseil d'orientation du Programme ONU-REDD.

Par ailleurs, le Conseil d’orientation s’est définitivement prononcé en faveur du dispositif de « Niveau 2 » du Programme, qui opérationnalise une nouvelle filière de financement, permettant de ce fait au Programme de mettre les donateurs en rapport avec les pays partenaires qui désirent bâtir leur collaboration dans le respect des normes et de la qualité assurance du Programme ONU-REDD.

Le Programme ONU-REDD s’est réjoui de l’occasion que lui présentait la neuvième réunion du Conseil d’orientation de publier sa brochure intitulée : « Programme ONU-REDD– Les leçons à retenir de l'Afrique », désormais téléchargeable en Anglais, Français et Espagnol.  

Autres points saillants du Conseil d’orientation
Le Conseil a chaleureusement accueilli les conclusions et recommandations conjointes du Programme ONU-REDD et du Fonds de partenariat pour le carbone forestier(FCPF) au sujet de l’évaluation des besoins des pays, qui a été publiée début octobre. Il s’est également félicité des informations actualisées que lui ont fournies les organismes responsables du Programme ONU-REDD (à savoir la FAO, le PNUD et le PNUE) sur les résultats auxquels on abouti les pays partenaires dans les domaines des systèmes nationaux de surveillance des forêts, la valorisation des avantages multiples que peut offrir la REDD+, les transitions vers une économie verte, sans oublier la spécificité des sexes et la REDD+. Il apparaît que la question hommes-femmes constitue une dimension relativement nouvelle de la préparation à la REDD+, à présent à l’étude par le Programme dans les pays considérés. Cette question a suscité un intérêt indéniable chez les participants, tant au cours du Conseil d’orientation que lors des réunions préparatoires ayant pour thème ce sujet.

Deux jours précédant la neuvième réunion du Conseil d’orientation, la République du Congo a organisé deux visites de terrain à l’intention des participants du Programme ONU-REDD et du FCPF à Brazzaville, pour leur faire visiter un espace forestier aménagé et certifié à Pokola et le sanctuaire de gorilles de Lesio-Louna.

La réunion du Conseil d’orientation a été co-présidée par Madame Carola Borja, Sous-secrétaire des Changements climatiques au ministère de l’Environnement de l’Équateur, et M. Ibrahim Thiaw, Directeur de la Division de la mise en œuvre des politiques environnementales pour le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Au nombre des participants figuraient des représentants des pays partenaires et donateurs du Programme ainsi que des observateurs permanents du FCPF, de la Convention-cadre des NU sur les changements climatiques, et des nouveaux représentants des populations autochtones et des organisations de la société civile venus d’Afrique, de l’Asie-Pacifique, de l’Amérique latine & Caraïbes. La réunion a eu lieu au Ledger Plaza Maya-Maya Hotel à Brazzaville, en République du Congo.

Tous les documents et exposés présentés dans le cadre de la neuvième réunion du Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD sont disponibles sur le site Web du Programme. Il a été décidé d’organiser la dixième réunion du Conseil d’orientation en Indonésie au mois de juin 2013. 

(30)

Un peu plus de renseignements sur le Programme ONU-REDD
Le Programme ONU-REDD Programme est l’initiative collaborative des Nations Unies sur la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) dans les pays en développement. Lancé en 2008, il s’appuie sur le rôle de rassemblement et l’expertise technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Pour en savoir plus sur les travaux du Programme ONU-REDD, veuillez visiter le site www.un-redd.org ou contacter le Programme à l’adresse un-redd@un-redd.org.