^ Back to Top
Thirteenth Policy Board Meeting

The thirteenth UN-REDD Programme Policy Board meeting will be held in Arusha, Tanzania on 3-7 November 2014. The itinerary for the meeting includes a field visit on 3 November, a joint knowledge sharing day with the Forest Carbon Partnership Facility on 4 November, a UN-REDD Programme Information Sharing Day on 5 November and the official Policy Board meeting on 6-7 November.

For any questions related to the Policy Board meeting, please contact us at: policyboard@un-redd.org.


Information Documents:

Information and Knowledge Sharing Sessions:

  • Session 1: National REDD+ Strategies

  • Session 2: Reference Emission Levels and Forest Reference Levels (REL/FRL)

  • Session 3: Tenure and REDD+

  • Session 4: SNA Work Plan & Budget Revision 2015

Policy Board meeting:

Session I - Opening and approval of Agenda:

  • Draft Provisional Agenda
    English - Español  - Français

  • Annotations to the Provisional Agenda
    English - Español  - Français

Session II - Overview of progress and results since the twelfth Policy Board:

  1. Semi-Annual Progress Report 2014
    English - Español - Français

  2. Annexes to Semi-Annual Progress Report 2014

    1. Bolivia  
    2. Cambodia  
    3. Ecuador  
    4. Nigeria  
    5. Panama  
    6. Papua New Guinea  
    7. Paraguay  
    8. Republic of Congo  
    9. Sri Lanka  
    10. Zambia  
    11. Support to National REDD+ Action (SNA)
      English  - Español  - Français  

  3. UN-REDD Programme Funding Framework
    English - Español  - Français

Session III - Funding Allocation Request:

  • SNA Workplan and Budget Addendum 2015
    English - Español  - Français

  • SNA Monitoring Framework 2013-2015
    English - Español  - Français

  • SNA Submisson Form for Sixth Budget Revision
    English - Español  - Français

National Programmes for approval

  • Uganda
    • Readiness Preparation Proposal (R-PP)
      English - Español - Français
 

Session IV - Strategic and Policy Issues:

Session V - Country Experiences: From readiness to implementation:

Session VI - SNA Update:

  • Country Needs Assessment
  • Private Sector Engagement

Session VIII - Strategic and Policy Issues:

Session IX - Closing of Meeting

Knowledge Sharing Day:

  • Agenda
    English - Español  - Français
 
 
 
 
English - Español
Le Programme ONU-REDD accorde un financement crucial de 8 millions de dollars en faveur de la REDD+ à la République du Congo et au Sri Lanka
Le Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD adopte le document d’appui des Principes et critères sociaux et environnementaux du Programme en tant que document-cadre d’orientation au profit des pays participant à l’initiative REDD+
(ASUNCIÓN, PARAGUAY- le 28 mars 2012) Dans le cadre de sa huitième réunion, qui s’est déroulée les 25 et 26 mars 2012, le Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD a approuvé un financement d’un montant de 8 millions de dollars, en faveur des programmes nationaux de la République du Congo et du Sri Lanka. Cette allocation de fonds a été consentie dans un but de réduire les émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+), portant ainsi le montant global du financement octroyé aux programmes nationaux ONU-REDD à 67,3 millions de dollars.

George Claver Boundzanga de la République du Congo (à gauche) et Anura Sathurusinghe du Sri Lanka présentent leurs félicitations pour l’adoption des programmes nationaux ONU-REDD de leurs pays.

Ces financements cruciaux soutiennent la capacité des gouvernements nationaux dans la préparation et l’application des stratégies REDD+, en s’appuyant sur l’engagement des parties prenantes de la région, notamment des peuples autochtones et d’autres communautés dépendant des forêts. Le but prioritaire que visent ces efforts déployés en faveur de la REDD+ est de contribuer à lutter contre les changements climatiques, aux quatre coins du globe. En octroyant ces allocations de fonds à la République du Congo et au Sri Lanka, le Programme ONU-REDD procure désormais un soutien direct aux 16 pays concernés tout en œuvrant également avec 26 autres pays partenaires en Afrique, Asie-Pacifique et Amérique latine et Caraïbes (veuillez consulter la liste complète des 42 parties partenaires présentée plus loin).

« Ceci marque le début d’une nouvelle ère, ceci annonce la renaissance de notre secteur forestier », a déclaré M. Anura Sathurusinghe, le Coordonnateur national de la REDD+ représentant le Ministère des forêts du Sri Lanka, à l’issue de l’adoption du document par le Conseil d’orientation. À Sri Lanka, les forêts naturelles dotées d’une abondante biodiversité représentent 30 pour cent de la superficie totale des terres.
« L’approbation de la demande d’allocation de fonds de la République du Congo est une manière de reconnaître la qualité de la soumission de nos programmes nationaux et d’encourager la gestion durable des forêts, la conservation de la biodiversité et le renforcement des stocks de carbone forestier en République du Congo » a observé M. George Claver Boundzanga, le Coordonnateur national de la REDD+ représentant le Ministère du Développement durable. La République du Congo fait partie du deuxième plus grand bassin forestier tropical du monde.

Le Ministre de l’Environnement du Paraguay, Oscar Rivas, accueille le coprésident du Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD, M. Ibrahim Thiaw (PNUE).

Lors de la séance d’ouverture, l’éminent Ministre-Secrétaire exécutif de l’Environnement du Paraguay et lauréat du prestigieux prix Goldman pour l’environnement, M. Oscar Rivas, a souhaité la bienvenue à 118 participants venus de plus de 30 pays au Paraguay et a expliqué de quelle façon la REDD+ et le Programme ONU-REDD peuvent jouer un rôle déterminant dans la « protection du remarquable capital naturel que possèdent les pays et contribuer à la lutte mondiale contre les changements climatiques ».

Autres événements marquants du Conseil d’orientation

Le Conseil d’orientation a examiné les avancées de la mise ne œuvre des programmes nationaux et a approuvé le calendrier prévu pour procéder à une évaluation fiable des besoins du pays, en collaboration avec le FCPF (Fonds de partenariat pour le carbone forestier), qui informera des mesures à prendre pour garantir aux pays considérés un appui rationalisé à l’activité REDD+. De surcroît, le Conseil d’orientation a adopté le document d’appui des Principes et critères sociaux et environnementaux du Programme en tant que document-cadre d’orientation au profit des pays participant à l’action REDD+ Ont été communiqués aux participants des informations encourageantes sur les avancées accomplies dans le cadre de la REDD+ en Mongolie, au Paraguay et au Soudan, ainsi que sur les travaux du Programme en matière de suivi et d’informations applicables à la REDD+, sur le consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause (FPIC) et sur le mécanisme de recours. Le Programme s’est en outre réjouit d’avoir la possibilité, à l’occasion de la huitième réunion du Conseil d’orientation, de publier son rapport « Year in Review 2011 » (Panorama de l’année 2011), téléchargeable sur le site www.un-redd.org.

Membres participant à la huitième réunion du Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD, les 25-26 mars, 2012 à Asunción, Paraguay

La coprésidence de la réunion du Conseil d’orientation a été assurée par M. Rodrigo Mussi Buzarquis, Directeur de la planification stratégique pour le Secrétariat du Paraguay pour l’Environnement, et M. Ibrahim Thiaw, Directeur de la Division d’application des politiques environnementales au Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Parmi les participants à la réunion figuraient des représentants des pays partenaires et donateurs du Programme ainsi que des observateurs permanents issus du Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF), de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et des représentants des peuples autochtones et des organisations de la société civile venus d’Afrique, de la région Asie-Pacifique ainsi que de la région de l’Amérique et des Caraïbes. Au nombre des observateurs étaient également présents des représentants de la Convention sur la Diversité biologique, de la Commission européenne, de la Finlande, du Mozambique, de la Nouvelle Zélande, de l’Ouganda et de l’Institut universitaire des hautes études des Nations Unies. La réunion s’est tenue dans le cadre de l’Hôtel Granados Park à Asunción, Paraguay.
Tous les documents et exposés afférents à la huitième réunion du Conseil d’administration du Programme ONU-REDD sont disponibles sur le siteweb du Programme, avec à l’appui des photos figurant sur la page du Facebook du Programme. Il a été convenu que la neuvième réunion du Conseil d’administration aurait lieu à Brazzaville, République du Congo, à l’automne 2012.
Événements marquants de la réunion conjointe du Programme FCPF/ONU-REDD

Dns le cadre des réunions consécutives des organes directeurs du Programme ECPF et ONU-REDD, à Asunción, une réunion conjointe a été organisée le 27 mai en vue de partager les connaissances acquises et d’examiner un ensemble de questions prioritaires communes aux deux initiatives. Le but de cette réunion était de partager les connaissances et les expériences acquises dans le cours de la préparation à la REDD+, et aussi de s’assurer que l’appui accordé par le Programme FCPF et ONU-REDD continue à être disponible sur des bases rationalisées et dûment coordonnées.

Dans la matinée, M. Oscar Rivas (Paraguay), M. Lorenzo Jimenez de Luis (Coordonnateur résident de l’ONU pour le Paraguay) et M. Rossana Polastri (Directeur des Pays de la Banque mondiale pour le Paraguay) ont accueilli les participants des deux initiatives à Asunción. Une table ronde multi-pays a mis en exergue l’importance des premiers enseignements tirés dans le cadre de la préparation à le REDD+, et les participants ont examiné une série de questions concernant l’engagement ferme des parties prenantes. Dans le courant de l’après-midi, les participants ont pris part à un échange de connaissances sur le système MNV (Mesure, Notification et Vérification) axé sur les communautés, le régime foncier, les Paiements pour les services écosystémiques liés à la REDD+, et ont statué sur une ébauche de recommandations portant sur les sauvegardes applicables à la biodiversité associée à l’action REDD+.
Quelques précisions supplémentaires sur le Programme ONU-REDD

Le Programme ONU-REDD est l’initiative concertée des Nations Unies sur la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) dans les pays en voie de développement. Lancé en 2008, il s’appuie sur le rôle fédérateur et l’expertise technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Pour en savoir plus sur les travaux du Programme ONU-REDD, veuillez consulter le site www.un-redd.org ou envoyer un courriel à l’adresse un-redd@un-redd.org.

Pays participant au Programme ONU-REDD et dont les programmes nationaux sont directement soutenus:

La Bolivie, le Cambodge, la République démocratique du Congo, l’Équateur, l’Indonésie, le Nigeria, le Panama, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Paraguay, les Philippines, la République du Congo, les Îles Salomon, le Sri Lanka, la Tanzanie, le Viet Nam et la Zambie.

Autres pays partenaires:

L’Argentine, le Bangladesh, le Bénin, le Bhoutan, le Cameroun, le République centrafricaine, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, la Côte d'Ivoire, l’Éthiopie, Le Gabon, le Ghana, le Guatemala, la Guyane, le Honduras, le Kenya, le Mexique, la Mongolie, le Myanmar, le Népal, le Pakistan, le Pérou, le Soudan du Sud, le Soudan et le Suriname.

 
Links